Horizon 2060

Préparer aujourd'hui
le monde de demain

Climat et probabilités

Posté le jeudi 10 décembre dans Climat, Question climatique

A propos du réchauffement climatique, nous avons tous entendu parler de la limite des 2°C, celle qu’il ne faut franchir sous aucun prétexte car ce serait très dangereux pour notre mode de vie ; mais nous avons peut-être tendance à passer un peu rapidement sur les probabilités d’y arriver qui lui sont affectées, telles que définies par le GIEC :

Les scénarios atteignant en 2100 des niveaux de concentration atmosphérique de l’ordre de 450 ppm éqCO2 (et pour lesquels il est probable qu’une hausse de température de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels ne sera pas atteinte) comportent des réductions importantes des émissions anthropiques de GES d’ici le milieu du siècle découlant de transformations à grande échelle des systèmes énergétiques et potentiellement de l’utilisation des terres (degré de confiance élevé). Les scénarios visant ces concentrations d’ici 2100 se caractérisent par une réduction mondiale de 40 à 70 %16 des émissions entre 2010 et 2050, et par des émissions presque nulles, voire des émissions négatives en 2100 ( et al., 2014, 10-11).

En français à peu près normal, cela veut dire que si nous prenions des mesures importantes de réduction des émissions d’ici le milieu du siècle, alors nous pourrions avoir une confiance élevée dans le fait que nous aurions au moins 2 chances sur 3 de limiter la hausse de température à 2°C.

Nous avons une confiance élevée, certes, mais nous n’en sommes pas certains...

Interrogeons-nous 2 minutes : 2 chances sur 3 de contenir le réchauffement à l’intérieur de la limite, c’est reconnaître qu’il y aurait 1 « chance » sur 3 de ne pas y parvenir (même avec des réductions importantes des émissions). Essayons de rendre ceci un peu plus concret, sensible…

Dépasser les 2°C est très dangereux ; jouer à la roulette russe avec un pistolet à 6 coups aussi : nous sommes donc bien dans un même registre, celui de la dangerosité.

Vous connaissez bien sûr la roulette russe : on introduit une balle dans le barillet du pistolet, on fait tourner le barillet plus ou moins longtemps, et on se vise la tempe en appuyant sur la détente. Quoi ! Vous n’avez pas envie de jouer ? Allons, du nerf ! Vous avez quand même 5 chances sur 6 d’en réchapper ! C’est plus que pour le climat, où nous avons (un peu plus de) 2 chances sur 3, soit 4/6, que « ça marche » ; donc (un peu moins de) 2 chances sur 6 que « ça ne marche pas » : à l’aune des probabilités climatiques, cela reviendrait presque à introduire 2 balles dans le pistolet (et oui…, 2/6 égale 1/3…).

Vous n’avez vraiment pas envie de jouer ? Vous n’êtes sûrement pas le seul ! Mais… c’est peut-être bien ce que nous allons faire !

 

 

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *